Face aux problèmes financiers, le ménage vient recourir aux différents prêts pour y remédier. Ce dernier aboutit souvent aux surendettements. La solution n’est pourtant pas loin ! À la recherche d’une solution rapide et efficace, le rachat de crédit entre en jeu. C’est un moyen par lequel l’emprunteur se dégage du surendettement en regroupant l’ensemble de ses prêts en un seul. Il est cependant à savoir qu’il faut passer tout un tas de procédure et de test pour pouvoir bénéficier d’un rachat de crédit des établissements financiers. En vue de l’obtention d’un rachat de crédit, que se passe-t-il alors si l’emprunteur n’est plus en mesure de payer ses dettes ?

La souscription au rachat de crédit FICP

Dans certains cas, un emprunteur peut ne plus être dans l’aptitude à rembourser ses mensualités de crédit. Ce dernier sera donc inscrit au fichier national des incidents de remboursements des crédits aux particuliers (FICP). C’est le moyen que la banque de France a trouvé pour différencier un particulier capable de rembourser ses dettes avec un autre incapable de régler les siennes. Certes l’inscription au FICP est faite, il est cependant toujours possible de recourir au rachat de crédit. C’est ce que l’on appelle rachat de crédit FICP. C’est une solution avancée pour une personne qui n’est plus apte à payer ses dettes en réduisant leurs mensualités pour une courte durée. Elle se fait chez les organismes spécialisés dans le crédit aux personnes en difficulté.

Le fonctionnement du rachat de crédit FICP

Le fonctionnement reste le même comme pour un rachat de crédit classique : le rachat de tous les crédits pour un seul et nouveau crédit avec une mensualité unique. Ainsi, l’emprunteur aura un reste à vivre chaque mois. La parution au FICP n’est pourtant pas sans conséquence. En effet, les problèmes financiers des gens seront mis en exergue et étudiés à la loupe. Il sera donc difficile pour le concerné de souscrire un rachat de crédit vu son état financier défaillant. L’intéressé devra faire un vrai parcours de combattant ! Eh oui, les banques sont réticentes à prêter telle ou telle somme à une personne incompétente à régler ses comptes.

Les différents types de rachat de prêt FICP

La spécificité se trouve dans la typologie de rachat de crédit FICP. Il existe des cas où l’endetté n’arrive pas à régulariser sa situation en soldant ses dettes pour faire disparaître le fichage. Il y a donc par ailleurs le rachat de prêt FICP locataire qui consiste à racheter du crédit FICP sans hypothèque à un emprunteur locataire. Il en est ainsi, car aucun bien immobilier ne peut être pris en gage de paiement au prêteur. Pour ce concept, il est difficile d’obtenir un rachat de crédit, car les établissements financiers n’ont aucune garantie. On distingue également le rachat de prêt FICP propriétaire où l’emprunteur est le propriétaire d’un logement. Ainsi, les banques auront une certaine garantie en cas d’incapacité de paiement venant de son client. Il s’agit de l’hypothèque sur le logement. Donc en cas de non-remboursement, la propriété sera mise aux enchères pour que la banque récupère son argent.